Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

En matière de qualité de l’air, Grenoble et les communes alentours, enclavées dans la vallée alpine, ne sont pas mieux loties qu’ailleurs. Cette année, la commune a déjà connu plus de 45 jours de pics de pollution, exposant la population à un véritable risque sanitaire. Jusqu’à 7 % des décès (soit un mort tous les trois jours) et 10 % des nouveaux cas de cancers du poumon seraient imputables à la pollution, selon la ville de Grenoble.

>> A lire aussi : La pollution de l’air est responsable d’un décès sur dix dans le monde

Pour faire baisser significativement les émissions de pollution, de manière préventive mais aussi lors des épisodes pollués, plusieurs mesures ont été mises en place ces derniers mois par la mairie de Grenoble, dirigée par l’écologiste Eric Piolle, et Grenoble-Alpes Métropole, présidée par le socialiste Christophe Ferrari.

20 Minutes vous détaille ces différents dispositifs qui pourraient inspirer d’autres métropoles.

// Lire la suite sur le site de 20 Minutes

Share This