Sélectionner une page
EN BREF – Grenoble fait la chasse au diesel. Alors que la réglementation des livraisons de marchandises sera opérationnelle dès le 1er janvier 2017, la capitale des Alpes vise sa flotte de bus. Après avoir acquis bus hybrides et commandé véhicules carburant au gaz naturel, la Ville teste jusqu’en février le bus électrique. Objectif : la fin du diesel d’ici 2021. Mais aussi prendre de vitesse le législateur…

D’ici 2021, plus aucun bus diesel ne devrait circuler dans Grenoble. Les 120 bus carburant au gasoil qui constituent encore aujourd’hui la majorité de la flotte, vivent donc leurs dernières années.

Se pose toutefois la question de leur remplaçant. Des bus électriques ? Des hybrides ? Des véhicules carburant au gaz naturel ? Et dans quelle proportion ?

Tout dépendra du résultat de l’expérimentation conduite jusqu’en février dans la capitale des Alpes. Pendant quatre mois, Grenoble teste le bus électrique. Cinq bus de cinq constructeurs différents vont ainsi parcourir les lignes Chrono C3 et C4.

Share This