Sélectionner une page

easyclix-dauphine«Le gaz naturel pour véhicules (GNV) est un enjeu de la transition énergétique, de la transition écologique, mais aussi un enjeu pour la qualité de l’air », expliquait Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise, lors d’une demi-journée thématique autour des solutions GNV à destination des professionnels, mercredi, à Alpexpo.

Ce carburant d’origine renouvelable est en fait le même gaz naturel que nous utilisons au quotidien mais sous pression. En France, 2 200 bus et 750 bennes à ordures ménagères roulent avec ce gaz qui n’émet pas de particules fines et 30 à 70 % (entre GNV et bio GNV) d’oxydes d’azote en moins. Cela fait également deux fois moins de bruit, coûte 30 % de moins que le diesel et le bio GNV émet 80 % de CO2 de moins que le gazole.

// Lire la suite de l’article sur le site du Dauphiné Libéré

Share This