10939_847_IMG_6095-1-
Ci-dessous, de gauche à droite, Christine Garnier, vice-présidente en charge de l’Habitat, Christophe Ferrari, président de la Métropole et Bertrand Spindler, vice-président en charge de l’Energie. Source : Grenoble-Alpes Métropole

Ce mardi 14 juin, la Métropole a signé une convention de partenariat avec plusieurs entreprises locales dans le cadre de sa nouvelle campagne d’isolation thermique Mur Mur 2, dédiée à l’ensemble des copropriétés et des maisons de la Métropole grenobloise. A la clef, des entreprises labellisées, garantissant aux clients des compétences et un savoir-faire reconnus en matière d’éco-rénovation.

EIles étaient près d’une dizaine ce matin a s’être rassemblées autour du président de la Métropole, Christophe Ferrari, son vice-président Bertrand Spindler en charge de l’Energie et sa vice-présidente Christine Garnier pour la partie Habitat. Chacune, parlant en son nom propre ou au nom d’un groupement d’entreprises, pour dire sa « fierté » ou encore son « enthousiasme » de faire désormais partie « de cette aventure », et pour signer une convention de partenariat, avec la Métropole, qui les labellise désormais auprès des Métropolitains qui souhaiteront profiter des offres de l’opération Mur Mur 2.

Pour rappel, forte du succès de sa première campagne Mur Mur de rénovation énergétique des copropriétés construites entre 1945 et 1975 (4600 logements privés rénovés entre 2010 et 2015), Grenoble-Alpes Métropole a reconduit en avril dernier son engagement en faveur de l’éco-rénovation de l’habitat en lançant une nouvelle campagne, Mur Mur 2. Plus ambitieuse, celle-ci se différencie de la première en élargissant son action à toutes les copropriétés ainsi qu’aux maison individuelles.

Mais face à une offre pléthorique en matière d’éco-rénovation, la Métropole se devait de sélectionner des entreprises exemplaires, afin de garantir aux Métropolitains désireux de rénover l’isolation de leurs habitations une forte exigence quant aux sérieux de ces dernières et quant à la qualité de leurs futurs travaux.

Pour Philippe Guirao, de chez Sud-Est Façade et président de l’association Pro-Fusion regroupant une dizaine d’entreprises, « faire partie de ces entreprises labellisées par la Métropole est un aboutissement, explique-t-il. Nous avons passé des entretiens afin de démontrer nos compétences, nos qualifications et notre volonté. La Métropole est vigilante et elle a raison ! Car c’est elle qui à la fin, accorde les subventions ». Et c’est aussi une aubaine financière pour Philippe Guirao qui estime que cette labellisation va lui rapporter quelque « 10% de Chiffre d’affaires supplémentaire par an, avec, bien entendu, des embauches à la clef ».

Même son de cloche du côté de Stéphane Solignac, cogérant d’un bureau d’étude en maîtrise d’ouvrage, SD Thermique, spécialisé dans les maisons individuelles et lui aussi labellisé : « C’est la première fois qu’une Métropole met en avant des groupements d’entreprises pour la rénovation de maisons individuelles, souligne-t-il. Pour nous, c’est de la visibilité pendant cinq ans et ça assure un peu l’avenir ». Après avoir « montré patte blanche », puisque « toutes les entreprises que nous allons faire travailler dans le cadre de Mur Mur 2 sont certifiées Qualibat et Reconnues garant de l’environnement (RGE), nous sommes aujourd’hui fiers d’être dans ce bateau ».

« Le secteur de l’énergie comporte des enjeux forts pour le climat, a déclaré Christophe Ferrari ». Or, « nous sommes par essence le territoire de la transition énergétique avec une volonté politique pour faire de notre métropole l’une des plus en pointe en la matière. Cela passe par la sobriété de nos dépenses énergétique et par une meilleure isolation de l’habitat. Mur Mur 2, c’est une action en faveur de notre environnement, c’est de l’activité en plus et c’est de l’emploi en plus non délocalisable. Nous sommes donc bien là dans un système gagnant-gagnant ».

Au total, l’opération Mur Mur 2 devrait générer environ 90 millions d’euros de travaux et environ 1800 emplois dans le bassin grenoblois.

À noter, une convention de partenariat spécifique a été conclue entre la Métropole et GRDF afin de promouvoir le raccordement au gaz dans les maisons individuelles lorsque celui-ci est adapté ainsi que pour les projets de renouvèlement de chauffage au gaz ancien.

// Source : site de Grenoble-Alpes Métropole