Sélectionner une page
AlpexpoFoiredegrenoble2

© Foire de Grenoble

INTERVIEW – À l’heure du bilan de l’édition 2015 de la Foire de Grenoble, Claus Habfast, président directeur général d’Alpexpo, revient sur ces dix jours de festivités. L’occasion pour le conseiller municipal à la ville de Grenoble et vice-président de la Métro d’expliquer les défis qui attendent le Palais des expositions de Grenoble dans les prochains mois pour revenir à un équilibre budgétaire.


Le changement de stratégie opéré pour la Foire de Grenoble 2015 s’est-il révélé payant ?

Claus Habfast : La Foire de Grenoble était en perte de vitesse depuis plus de six ou sept ans car Guy Chanal (l’ancien directeur du parc événementiel, ndlr) avait fait le mauvais choix de la positionner en événements haut de gamme. Le nombre de visiteurs était en baisse. Aujourd’hui, il faut savoir que les foires ont la vie dure. Les gens viennent essentiellement pour l’animation. Il y a toute une mixture à faire pour que cela fonctionne, comme c’est le cas à la Foire de Beaucroissant.

// Lire l’article : « Je pense qu’Alpexpo sera à l’équilibre l’année prochaine » | Place Gre’net

Share This