Sélectionner une page

Salaires mirobolants, frais de communication et de bouche conséquents… la Chambre régionale des comptes pointe du doigt un certain nombre de dépenses discutables aux Pompes Funèbres Intercommunales de Grenoble. Claus Habfast, vice-président de la Métro, remet les choses à plat.

// Lire la suite sur le site de France 3 Alpes

Share This