Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

tri

Communiqué commun SMTC/Grenoble-Alpes Métropole/Ville de Grenoble :

Avec près de 50 jours de dépassement par an du seuil européen de 50 microgrammes, principalement en période automnale et hivernale, la région grenobloise est régulièrement exposée aux particules fines avec une persistance forte dans la durée.

Cette situation engendre des problématiques de santé publique, de déplacements mais aussi d’attractivité territoriale et nécessite une prise de conscience globale, comme la mise en place d’actions pérennes et partagées par l’ensemble des acteurs.

Suite aux propositions d’octobre 2014 faites par le Président de Grenoble Alpes Métropole, Christophe Ferrari, le Président du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise (SMTC), Yann Mongaburu, le Maire de Grenoble, Eric Piolle, pour mettre en œuvre la prévention, l’anticipation et la réduction des pics de pollution, il s’est tenu ce mardi matin 9 juin 2015, sous la co-présidence du Préfet de l’Isère, Jean-Paul Bonnetain, et du Président du SMTC, une première réunion avec l’ensemble des acteurs. Nous nous félicitons de la mobilisation de toutes les collectivités de la région urbaine grenobloise (Communauté d’agglomération du Pays Voironnais et Communauté de communes du Grésivaudan), des chambres consulaires (CCI, Chambre des métiers et de l’artisanat) et des autres acteurs locaux concernés (AREA, Air Rhône-Alpes, Académie de Grenoble, France Bleu Isère etc..).

Cette réunion a permis de confirmer la volonté commune de pouvoir expérimenter dès septembre 2015 les certificats de qualité de l’air présentés par la Ministre de l’écologie, Mme Ségolène Royal.

Au-delà de la mise en œuvre de ce dispositif, le travail engagé ce matin doit conduire à un protocole d’accord s’articulant autour des mesures d’accompagnement et d’information de la population afin de réduire le nombre de jours où notre agglomération est surexposée à la pollution.

L’objectif partagé est d’atteindre le respect de la règlementation européenne d’ici 2020. Pour réussir, chacun devra apporter sa pierre à l’édifice, rendez-vous est d’ores et déjà pris pour orchestrer les mesures nécessaires le 7 juillet 2015, date du prochain comité pilotage.

Share This