Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun de l’agglo grenobloise (SMTC), était reçu hier après-midi par Richard Samuel, préfet, en compagnie de Jérôme Dutroncy, vice-président de la Métro, et Mondane Jactat, adjointe au maire de Grenoble.
« Une réunion que j’ai sollicitée lundi, et qui fait suite au courrier du 13 octobre, cosigné par le président de la Métro, le maire de Grenoble et moi-même, affirmant notre volontarisme pour travailler à un protocole d’accord local sur les mesures graduées à mettre en place en cas d’épisodes de pollution, expliquait hier soir M. Mongaburu, après cette réunion. Nous voulons vraiment sortir d’une gestion au coup par coup des pics de pollution. Il faut mieux diffuser l’information. On a appris lundi tardivement le dépassement du seuil de 50 µg/m³ de particules fines, alors que sur un site de l’agglo, cette donnée était relevée dès samedi. On veut une logique graduée avec les premières mesures d’information de la population en amont du pic de pollution ».

// Lire l’article sur www.ledauphine.com 

SMTC institutionnel

Share This